Histoire

Francesco Speciale dans les années trente

En 1924 les premières “Officine e Fonderie Speciale” voient le jour à Giarre dans la province de Catane, grâce à l’esprit entrepreneurial et l’intuition de son fondateur, Francesco Speciale. Il a voulu répondre aux changements rapides de l’industrie alimentaire et en particulier celle des agrumes.

Dès les premières années de ses activités novatrices, Francesco Speciale s’intéresse particulièrement à l’automatisation du processus de travail des agrumes, et apporte une contribution remarquable à l’économie sicilienne.

Les typologies de machines réalisées sont nombreuses. Elles répondent à différents processus de transformation d’agrumes, sous“brevet Speciale”. Parmi elles, le “séparateur centrifuge” qui sépare l’huile essentielle de l’eau, la “trancheuse” qui permet d’obtenir des zestes coupés en tranches très fines et régulières destinées à l’industrie des fruits confits et des confitures, la “passeuse” qui met à disposition des pulpes pour la préparation de confitures gelées et concentrées, la “sfumatrice” qui extrait l’huile essentielle, ou encore les pressoirs continus pour pulpe, coupe- citrons automatiques, pompe hydrauliques à haute pression, et machines à laver ou à brosser.

 


 


Séparateur centrifuge pour huiles essentielles d’agrumes, mod. FS
”Passeuse” mod. NE
Pressoir, mod.SF
“Sfumatrice”, mod. DO

Dès 1928, Francesco Speciale brevette une machine automatique pour l’extraction d’huile essentielle de citrons, oranges et fruits similaires. Ce nouveau modèle baptisé « Peleuse », renouvelé et amélioré à travers le temps, révolutionne l’industrie des agrumes à partir de la fin des années quarante en Italie et à l’étranger. Ces évolutions sont notifiées dans d’importants articles publiés en plusieurs langues à cette époque. Rappelons en particulier la large description de la “Peleuse Speciale” dans l’article “Citrus Products” (Publishers, New York, 1949) du Professeur Braverman, réputé au niveau mondial comme l’un des plus éminents chercheurs dans le secteur des agrumes, ou dans l’Encyclopédie Treccani au chapitre “Olii essenziali” (vol.14, p. 384). Cette machine a également bénéficié de nombreuses distinctions honorifiques nationales et étrangères.

 
“Peleuse” Brevet Speciale, à la XIII Fiera Campionaria de Padoue, 1931


Ouvriers dans les années 50

Dans les années 50, pour répondre aux exigences les plus élevées du marché international concernant, d’une part la qualité du jus et de l’huile essentielle, et d’autre part la performance des machines, la société Speciale produit une nouvelle chaîne de travail qui comprend une “machine automatique à pression” pour l’extraction du jus d’agrumes avec un système de fraises tournantes, et un système à bulbes fixes. L’opération d’extraction du jus se fait seulement après avoir extrait l’huile essentielle avec la version mise à jour et améliorée de la “Peleuse Speciale mod.DS10”.

Extracteur à pression avec fraises tournantes, mod. NS
Détail de l’Extracteur à pression, mod. NS
Extracteur à pression à bulbes fixes, mod.NS10, pour l’extraction de jus d’agrumes
“Peleuse”, mod. DS10

Détail de l’Extracteur à pression à bulbes fixes

Détail interne de la Peleuse mod. DS10

A coté de la Peleuse qui extrait l’huile essentielle d’écorces sans endommager le fruit, un nouveau type d’extraction de jus apparaît, le modèle RS. Ce nouvel ensemble de mécaniques, avec un cycle entièrement automatique, évite quelques inconvénients provoqués par des méthodes d’extraction jusqu’à maintenant pratiquées avec des machines « birillatrici » à fraises tournantes, « passatrici » et autres modèles qui altèrent la composition chimique des produits. Les nouvelles machines Speciale ont été fermement reconnues dans le rapport du siège scientifique du Centre Expérimental pour l’Industrie des Conserves et des Dérivés d’Agrumes de Palerme, édité en 1955 et lors de l’Exposition des Conserves de Parme en 1956. A cette époque, l’entreprise compte une main d’oeuvre de 25 ouvriers, et le nom “Speciale” jouit d’une notoriété qui dépasse les frontières du marché national, en Angleterre, Allemagne, Belgique, Yougoslavie, Grèce, Palestine, Maroc Tunisie, Australie, Mexique et Brésil.

 
Francesco Speciale et ses employés en 1949

 
Extracteur du jus d’agrumes, mod. RS

A partir des années 80 et après le décès de Francesco Speciale, l’activité se poursuit et se développe grâce à l’engagement et aux nouvelles initiatives de son beau-fils, Michele Caltabiano, ingénieur mécanique diplômé de la faculté de Pise. Les machines “Speciale” continuent à évoluer vers des models plus performants et à améliorer la ligne d’extraction des peleuses combinées avec les extracteurs RS. A partir des années 80, la nouvelle demande de jus de fruit frais fait apparaître un nouveau système d’extraction avec des machines de type “In-Line”.


Extracteurs de type "In-line" mod. SP40

Ces extracteurs ont l’avantage d’extraire jus et huile essentielle en même temps, produisant un jus de haute qualité avec une quantité d’huile très faible. Cette nouvelle machine continue à être aujourd’hui l’une des plus demandées dans le monde entier, même si le système traditionnel de la “Peleuse Speciale” et de l’“Extracteur pour jus RS” continuent à prospérer, en particulier là où un rendement élevé d’huile essentielle est nécessaire comme par exemple celui de la bergamote.

Depuis 2004 le flambeau de la société Speciale est passé entre les mains de la troisième génération, représentée par Rosario Caltabiano, ingénieur. Il croit au développement de l’entreprise familiale en termes de qualité de produits et de services, avec pour fondement le respect humain transmis par son père et son grand-père.

 

Copyright © 2007 Omnia Srl